PORTABLE
TAB PORTRAIT
TAB PAYSAGE

Restauration de l'Église

L’église Notre-Dame de la Nativité, telle que nous la connaissons aujourd’hui, fut construite de 1892 à 1894 par l’architecte Léon Ballereau, à l’emplacement d’une ancienne église romane et de son cimetière attenant.

Au vu du risque de rupture imprévisible présenté, l’église a été fermée au public en 2018. Le diagnostic architectural réalisé sur l’église en 2019, a effectivement mis en évidence des problèmes structurels importants, principalement au niveau des voûtements de la nef (les arcs doubleaux présentent des points de ruptures inquiétants et les voûtes des fissurations liées aux déformations de ces doubleaux). Ces pathologies avaient déjà été observées dans les années 1930 et 1970, sans que des travaux de reprises structurelles n’aient été programmés.

Au vu de l’ampleur des travaux à réaliser sur l’église, la commune a décidé de porter un projet de restauration hors du commun, avec double objectif de réhabilitation cultuelle et culturelle de l’édifice. Une collaboration s’est naturellement crée avec Fabrice Hyber, artiste plasticien de renommée internationale, natif de Château-Guibert.
 

 

Fabrice Hyber présente son projet artistique

 

 

Cette église, il l’a arpentée durant toute son enfance, marqué par la sonorité qui se diffusait dans ce grand édifice empli de lumière naturelle. Fabrice Hyber a toujours gardé un lien avec Château-Guibert, en y semant une forêt et créant des lieux de présentation de ses œuvres et celles d’autres artistes.

L’artiste réalisera une œuvre picturale monumentale sur les 1 300 m² de murs et voûtes de l’église, mais également sur les sols et quelques vitraux de l’édifice restauré. Il a imaginé un lieu où les voix seraient « mises en valeur dans un écrin riche de rêves », « une forêt de dessins et peintures ».

L’œuvre, spécifiquement imaginée pour cette église et appelée « Voie, vois, voix », se décline également sur le mobilier et le mobilier liturgique intérieur, en concertation avec le diocèse.

 

maquette église

Crédit photo @Fabrice Hyber

 

« La vie va reprendre dans l’église jusqu’à l’extérieur proche du bâtiment. Les racines des arbres dessinés et peintes à l’intérieur se prolongeront sur l’extérieur par des rambardes et bancs délicatement et précisément posés. »

 

Podcast Carnets de campagne à retrouver sur le site internet radiofrance.fr

 

Vidéo de présentation, ci-dessous :

Crédit vidéo  @Fabrice Hyber

 

Collecte de dons avec la Fondation du Patrimoine

 

La Fondation du patrimoine a dévoilé, le 26 avril 2024, les 100 premiers édifices qui bénéficieront de la collecte nationale en faveur du patrimoine religieux des villages de France. Le projet de restauration de l'Église Notre-Dame de la Nativité en fait partie !

Situés sur l’ensemble du territoire, ces 100 édifices sont représentatifs des différents cultes historiques et nécessitent des travaux, souvent en urgence. 61% de ces édifices sont non protégés au titre des monuments historiques, 55% sont fermés au public ou en péril, et près de 50% sont situés dans des communes de moins de 1 000 habitants.

La Fondation du patrimoine annonce que le besoin de financement pour sauver ces édifices est de 15 millions d’euros. À ce jour, plus de 12 000 donateurs ont déja apporté plus de 2,3 millions d’euros à la collecte, une réussite inédite pour une opération thématique sans bénéficiaires préalablement identifiés. Mais l’appel aux dons se poursuit pour collecter les 12,7 millions d’euros manquants sur le site de la Fondation du patrimoine.

 

N'hésitez pas à soutenir ce projet spécifique, tous les dons sont les bienvenus !

Je clique ! Fondation du Patrimoine

 

 

Galerie photos