PORTABLE
TAB PORTRAIT
TAB PAYSAGE

Environnement

Assainissement collectif

Le service d'assainissement collectif est de compétence communale, déléguée par contrat de concession. Le concessionnaire est SAUR en vertu d’un contrat ayant pris effet le 1er janvier 2024.

 

Deux lagunes ont été créées lors de la construction du barrage dont le but était de protéger le bassin versant à Château-Guibert d'une capacité de 160 EH (équivalent habitants) et à Bellenoue d'une capacité de 180 EH.

 

La commune dispose également d'une station à La Mainborgère achevée en octobre 2009 d'une capacité de 540 EH, elle est composée d’un bac dégraisseur et de 3 lagunes :

  • 1 grand bassin d'environ 4 000 m² (7,5 m² par EH)
  • 2 petits bassins d'environ 2 500 m² (4,5 m² par EH)

 

Assainissement non collectif

La Communauté de Communes Sud Vendée Littoral assure le suivi et le contrôle des installations d’assainissement non collectif de l’ensemble de son territoire.

 

La loi sur l’eau du 3 janvier 1992, renforcée par la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006, oblige les communes à vérifier l’assainissement non collectif (toutes les constructions qui ne sont pas raccordées au tout-à-l’égout) en leur demandant de créer un Service public d’assainissement non collectif (SPANC).

 

Depuis janvier 2006, c’est le service SPANC de la Communauté de communes qui intervient auprès des usagers pour assurer l’expertise et le suivi des installations individuelles. Ses missions consistent également à informer les particuliers et les professionnels sur les aspects techniques et réglementaires liées à l’assainissement individuel.

 

Eau potable

La distribution de l'eau est assurée par la société Veolia. Elle provient en majorité du barrage du Marillet. L’aménagement du Marillet et de son affluent La Moinie fut un grand chantier qui dura de 1983 à 1987. L’étendue de son lac, 125 ha, et sa réserve, 7 200 000 m3 d’eau en font le deuxième barrage du département.

 

L’eau brute, après avoir été prélevée dans la retenue est acheminée vers l’usine de traitement puis elle est canalisée vers le réservoir de mise en charge de la Choltière pour ensuite être distribuée vers les utilisateurs.